« J’ai les yeux qui piquent. Y’a trop de lumière ! ». Ceci est la complainte de mon bento …. qui, hier soir, a revu le jour pour la première fois depuis…, enfin !

Pour son retour,  j’ai concocté deux petites scénettes (entrée et dessert) qui encadreront un plat simple et rapide.

P1050830

En entrée, c’est l’histoire Petit Ours Orange qui prend de l’altitude en faisant preuve d’audace et de beaucoup de courage. Sa vie ne tient qu’à des spaghettis et des ballons de concombre. Souhaitons-lui un bon voyage. Peut-être le retrouverons nous un jour dans un autre bento, pourquoi pas pour fêter son retour sur la terre ferme.

P1050834

En dessert, un hymne à la tolérance ! Une petite romance entre un canard noir et une canne blanche (ou l’inverse je sais plus) ! Tout mou, tout doux, ces petites bêtes faites d’entremets chocolat et vanille vont devoir résister à un trajet de plus de 1h30 dans les transports parisiens… Surprise à midi!

P1050835

Et enfin, mon plat qui, si il n’a rien d’artistique, peut au moins se prévaloir d’être cohérent. On peut en effet l’intituler Herbes Folles. Vous y trouverez :

- une courgette revenue avec des herbes de Provence et un voile de parmesan

- un reliquat de compotée de lapin de mon mariage (aux herbes)

- 4 carrés de croquante aux herbes de Provence, une invention de l’artisan chocolatier de Dijon (Gilotte), surprenant mais très goûtu

Pour finir, je voulais souffler une petite bougie pour fêter ici mon 25ème bento !

Rendez-vous prochainement pour le 26ème, et les autres.

Biz à tous !